Home Hommes Focus sur la santé des hommes : Cancer de la prostate et faiblesse de vessie

Focus sur la santé des hommes : Cancer de la prostate et faiblesse de vessie

Par iddirect
prostate cancer and bladder weakness

Saviez-vous que le cancer de la prostate est le 2e cancer le plus diagnostiqué chez les hommes, ainsi que la 5e cause de décès dans le monde1. Certains scientifiques estiment que la moitié des hommes auront ou auront eu un cancer de la prostate d’ici 21242. Ces faits sont inquiétants et il est important d’en parler de sensibiliser davantage à ce problème. 

Alors, quel est le lien entre cancer de la prostate et faiblesse de vessie ? Comment prévenons-nous le cancer de la prostate, et comment le traitons-nous ? Vous trouverez ci-dessous la réponse à ces questions, ainsi que quelques astuces pour gérer la faiblesse de vessie masculine ainsi que des ressources pour soutenir la santé des hommes. 

Cancer de la prostate et faiblesse de vessie 

Le cancer de la prostate et la faiblesse de vessie fonctionnent de pair. En fait, l’incontinence impérieuse, ou le besoin fréquent de se rendre aux toilettes est le premier symptôme identifié par les professionnels lorsqu’ils diagnostiquent un cancer de la prostate.3

Le cancer de la prostate provoque une faiblesse de vessie de différentes manières : 

  1. Le cancer appuie sur la vessie et met à rude épreuve l’urètre (le conduit qui transporte l’urine de la vessie à l’extérieur du corps) et les muscles de la vessie. 
  2. Le cancer se répand de la prostate à la vessie. Le cancer de la vessie ne constitue que 5 % des nouveaux diagnostics de cancer, mais les personnes atteintes d’un cancer de la prostate présentent un risque accru4

Cela étant dit, connaitre une faiblesse vésicale ne signifie pas nécessairement que vous avez un cancer de la prostate. Plusieurs autres facteurs peuvent contribuer à la faiblesse de vessie (et c’est probablement bien plus fréquent que vous ne le pensez).  Le vieillissement, l’obésité et les effets secondaires de certains médicaments peuvent tous avoir une incidence. Cependant, si vous rencontrez de nouveaux troubles concernant des émissions d’urines incontrôlées, ou que ceux constatés s’aggravent, vous devez consulter votre médecin le plus tôt possible. Un diagnostic précoce permet un traitement précoce, mais aussi des résultats plus positifs5.  

Si vous avez plus de 50 ans, vous devriez également parler avec votre médecin des dépistages précoces de l’antigène prostatique spécifique, un outil de diagnostic puissant et simple. 

Cancer prostatique et faiblesse vésicale 

Deux des traitements les plus fréquents du cancer de la prostate sont la radiothérapie et la prostatectomie. Ces deux thérapies sont une cause connue de défaillance de la vessie, de légère à modérée, pour les raison suivantes : 

Avec la radiothérapie… 

  • La vessie et l’urètre reçoivent des radiations. 
  • Bien que la vessie et l’urètre soient assez résistants aux effets de la radiothérapie, ils peuvent s’irriter lors du processus de radiation6. Cette irritation peut provoquer des fuites. 

Avec la prostatectomie… 

  • La vessie est tirée vers le bas. 
  • Les muscles autour de l’urètre deviennent irrités ou endommagés. 
  • La plupart des patients connaissent des fuites dès la fin du processus. Les hommes dont les muscles autour de l’urètre sont endommagés peuvent avoir des fuites légères chroniques, équivalentes à une protection par jour7

Mais le cancer prostatique ne provoque pas nécessairement de faiblesse vésicale. Chez la plupart des personnes, la vessie et les muscles urinaires se réparent seuls en moins d’un an. 

Ressources pour la faiblesse de vessie 

La défaillance vésicale peut être une expérience traumatisante. Mais veuillez toutefois noter que des milliers d’hommes connaissent ces troubles de faiblesse de vessie.  Les hommes avec une faiblesse vésicale peuvent : 

  • Parler à un professionnel de santé qui les aidera à déterminer leur degré de faiblesse de vessie et leurs besoins. 
  • Utiliser des protections adaptées à l’incontinence masculine ou des sous-vêtements absorbants pour absorber les fuites. Les solutions rapides comme le papier toilette irritent l’urètre et peuvent aggraver les pertes. 
  • Mener une vie active. Un régime sain et des activités à faible impact préviennent l’obésité, une pathologie qui accentue la faiblesse de vessie. Les exercices Kegel renforcent le diaphragme pelvien et il a été prouvé qu’ils améliorent les symptômes de défaillance vésicale. 
  • Boire beaucoup d’eau. Rester hydraté empêche l’urine de se concentrer dans la vessie, et prévient les mictions d’urgences et les fuites. 

La faiblesse de vessie de concerne pas que les femmes. Outre notre mission de faire de la santé des hommes un sujet banal, nous proposons une série de blog et une gamme de protections conçue spécifiquement pour les hommes. 

Afin de susciter une prise de conscience sur le sujet de la santé masculine et du cancer de la prostate, suivez notre blog pour participer au dialogue sur la santé des hommes.

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par

Laissez votre commentaire