Ménopause : une nouvelle étape dans ma vie

  • La ménopause est un phénomène naturel, qui survient chez les femmes vers l’âge de 50 ans. On considère qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a plus de menstruations depuis 12 mois consécutifs.

    La fin des règles signifie l’arrêt de la production des hormones de la reproduction par les ovaires : progestérone et œstrogènes. Cette carence hormonale s’accompagne de différents symptômes plus ou moins prononcés qui peuvent altérer la qualité de vie : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, prise de poids, troubles de l’humeur… Elle favorise aussi une perte d’élasticité de la peau, des muqueuses et la fonte musculaire.

      L’appareil urinaire est affecté lui aussi par ces changements :
    • la vessie perd en souplesse
    • les sphincters, moins toniques, favorisent l’émission involontaire d’urine
    • les muscles du périnée peuvent s’affaiblir légèrement et maintenir moins efficacement le bas de l’abdomen.
      De nombreuses femmes connaissent ainsi des troubles urinaires lors de la ménopause. Ils se traduisent généralement par :
    • une envie d’uriner fréquente et souvent pressante, le jour comme la nuit
    • un débit plus faible des urines
    • des fuites d’urines involontaires, au cours d’un effort physique (incontinence d’effort) ou sous l’effet de stimulations sensorielles (froid, bruit de l’eau qui coule)

      Pour prévenir l’apparition de fuites urinaires à la ménopause :
    • - Entretenez votre forme, votre musculature et limitez votre prise de poids.
    • - Privilégiez les sports portés ou sans impacts (n’induisant pas d’hyperpression abdominale) tels que le pilate (tonifie le plancher pelvien), la marche, la randonnée, la natation, le vélo ou le golf.
    • - Limiter ou éviter la prise de boissons diurétiques ou irritantes telles que le thé, le café, le cola, les boissons gazeuses et l’alcool.
    • - N’hésitez pas à évoquer vos troubles mictionnels et à consultez votre médecin en cas d’infection urinaire.
    • - Luttez contre la constipation : buvez 1,5 litre d’eau chaque jour, privilégiez les aliments riches en fibres, pratiquez une activité physique régulière (30 minutes de marche par jour au minimum).
    • - Ne poussez pas pour accélérer la miction : cela fragilise le périnée.
    • - Évitez les pantalons trop serrés qui compriment le bas de l’abdomen.
    • - Maintenez votre vie affective : une activité sexuelle régulière renforce les muscles du périnée.
    • - Privilégiez les sports portés ou sans impacts (n’induisant pas d’hyperpression abdominale) tels que le pilate (tonifie le plancher pelvien), la marche, la randonnée, la natation, le vélo ou le golf.
    • - Limiter ou éviter la prise de boissons diurétiques ou irritantes telles que le thé, le café, le cola, les boissons gazeuses et l’alcool.

 > Retour

Recherche de produits

Je suis une femme.

Témoignages

  • Veronica, 38
    Veronica, 38
    Je m'appelle Veronica, j’ai 38 ans. Je suis maman de deux enfants et j’ai récemment ...  > En savoir plus
  • Marie, 65
    Marie, 65
    Je m’appelle Marie, j’ai 65 ans et je suis une ancienne professeur de danse de salon. J’ai ...  > En savoir plus
  • Gaëlle, 34
    Gaëlle, 34
    Je m'appelle Gaëlle, j’ai 34 ans et j’ai découvert les produits ID peu après avoir eu mon bébé ...  > En savoir plus

Produits susceptibles de vous intéresser:

  • iD Light
    iD Light

    Protections adaptées aux fuites urinaires légères  > En savoir plus

  • iD Pants
    iD Pants

    Sous-vêtements absorbants adaptés aux fuites urinaires moderées à sévères  > En savoir plus