Soutien émotionnel

  • Pourquoi l'incontinence nous touche-t-elle si profondément?

    Bien qu’il s’agisse d’une pathologie très répandue, l’incontinence reste un sujet largement tabou. Associée à la petite enfance ou à la perte des facultés parfois liée au vieillissement, elle fait souvent l’objet de blagues ou peut être considérée comme honteuse ou dégradante. Dès notre plus jeune âge, nous apprenons aux enfants à utiliser les toilettes et à être « propres ». Cet apprentissage précoce nous accompagne toute notre vie, si bien que lorsqu’une personne devient incontinente, même à un degré très léger, elle éprouve souvent un sentiment de gêne et de honte immédiat.
    Une autre raison pouvant expliquer l’impact hautement émotionnel de l’incontinence, est qu’elle implique les parties génitales. Elle est par conséquent associée à d’autres tabous qui concernent les organes génitaux, notamment chez les personnes les plus âgées.

  • Gérer les émotions

    Comprendre la raison pour laquelle l’incontinence touche si profondément votre proche peut vous permettre de l’aider à se sentir mieux dans sa peau et d’aborder ses troubles urinaires ou fécaux de manière plus positive. Voici quatre stratégies simples pour aider la personne dont vous vous occupez à gérer ses émotions.

    1. Se confier à une personne de confiance

    Les troubles urinaires et fécaux étant des sujets rarement abordés, la personne dont vous vous occupez a tôt fait de penser qu’elle est la seule à souffrir de cette pathologie. Les statistiques indiquent toutefois qu’elle a certainement des amis ou des membres de sa famille dans une situation similaire – et qui pensent probablement aussi qu’ils sont les seuls à avoir ce problème. Les personnes qui se confient à des amis ou des membres de la famille ont généralement le sentiment que leur problème est accepté avec sensibilité, compassion et pragmatisme.

    2. Aborder la situation sous un angle différent

    Il peut s’avérer utile de retourner la question et de demander à la personne dont vous vous occupez si elle aurait moins d’estime pour ses amis si ceux-ci devenaient incontinents. Demandez-lui de s’imaginer qu’un ami ou un membre de la famille souffre ce problème. Aurait-elle moins d’estime pour celui-ci s’il était incontinent?

    3. Un problème partagé est à moitié résolu

    L’incontinence peut être un problème embarrassant et il se peut que la personne dont vous vous occupez préfère ne pas en parler. Toutefois, en agissant de la sorte, elle se prive peut-être de l’aide éventuelle d’autres membres de la famille ou d’amis. Pour certaines personnes, la volonté de maintenir ces troubles urinaires ou fécaux secrets peut les amener à devenir prisonnières dans leur propre maison, et à s’isoler de ceux qui leur sont chers.

    4. Reprendre le contrôle

    Une fois décidée à se confier à quelqu’un, la personne a besoin de planifier ce qu’elle va dire exactement. Il faut qu’elle explique la nature de son problème, la raison pour laquelle cela s’est produit et l’impact que cela a sur sa vie. Rappelez-vous qu’elle a droit à une vie privée, et qu’elle n’est pas tenue de tout dire à tout le monde.
    Cette approche peut aider la personne à maîtriser l’incontinence – et non l’inverse.

 > Retour

Recherche de produits

je soigne une personne incontinente

Témoignages

  • Elisabeth, 48
    Elisabeth, 48
    Bonjour, je m'appelle Elisabeth. Je vis avec ma maman de 72 ans dans une maison mitoyenne de ...  > En savoir plus
  • Marie, 41
    Marie, 41
    Je m’appelle Marie, je suis maman d’une fille de 15 ans qui souffre d’acidose tubulaire rénale depuis ...  > En savoir plus
  • Anne et Albert, 50
    Anne et Albert, 50
    Bonjour, je m’appelle Anne. J’ai 50 ans et je suis femme au foyer. Depuis quelques années, ...  > En savoir plus

Produits susceptibles de vous intéresser:

  • iD Pants
    iD Pants

    Sous-vêtements absorbants adaptés aux fuites urinaires moderées à sévères  > En savoir plus

  • iD Slip
    iD Slip

    Changes complets adaptés aux fuites urinaires moderées à sévères  > En savoir plus