Les trois phases des personnes soignantes

  • Source: www.carersuk.org

    Il existe une théorie selon laquelle les personnes assumant des responsabilités de soignant traversent plusieurs phases. Bien sûr, chacun est différent et cette théorie ne s’applique pas forcément à tout le monde. Cela dépend en grande partie de la façon dont se manifeste la nécessité de s’occuper d’un proche. Souvent, cette nécessité s’installe lentement et progressivement, mais parfois, elle survient plus brutalement, notamment après un accident ou une attaque cérébrale. Certaines personnes peuvent passer d’une étape à l’autre, tandis que d’autres n’en franchiront peut-être jamais une en particulier. Souvenez-vous que ces informations ne sont fournies qu’à titre indicatif mais qu’elles peuvent être utiles. Certaines caractéristiques vous rappelleront peut-être votre situation.

  • 1. La phase de choc

    Au moment où les premiers soins sont apportés, il y a souvent une période de choc initial et les exigences peuvent être élevées. Cette phase se caractérise par la prise de conscience que la vie ne sera plus jamais comme avant. Paradoxalement, les gens fonctionnent souvent très bien lors de cette phase. Certaines personnes arrivent bien à gérer une crise et s’investissent facilement dans tout ce qu’il convient de faire. Les gens constatent également qu’au début, l’aide des amis et de la famille est disponible.
    Les niveaux de stress sont néanmoins élevés. La peur, le chagrin, le choc, la colère, la perte et l’anxiété ne sont que quelques-uns des sentiments éprouvés par les personnes soignantes durant cette phase. Sans aide ni soutien, les personnes soignantes peuvent avoir l’impression d’être abandonnées à leur sort, et peuvent fortement se replier sur elles-mêmes. Il y a également le risque qu’à ce stade, les gens prennent des décisions lourdes de conséquences sur leur vie, comme arrêter de travailler ou déménager. Il est essentiel que les personnes soignantes soient soutenues lors de cette phase et que toute décision soit prise de manière réfléchie.
    Si la nécessité d’apporter des soins se manifeste très progressivement, comme lorsque vous vous occupez d’une personne atteinte de démence, il se peut que vous sautiez cette étape et preniez plus de temps à réaliser combien votre rôle de soignant affecte votre vie.

  • 2. La phase de réalité

    Cette phase se caractérise par des sentiments de colère, de culpabilité, de ressentiment et de solitude. L’aide de la famille et des amis va probablement s’estomper car les soins commencent à affecter leur vie sociale et leur vie personnelle, et un certain retour à la normale se dessine. Pendant cette phase, la personne soignante procède à des ajustements et intègre le rôle de soignant dans sa vie, apprenant progressivement à vivre avec cette responsabilité. Une sorte de routine s’installe et la vie continue. A ce stade, les personnes soignantes peuvent même refuser de l’aide. Pour les autres, les personnes soignantes « sont fantastiques » et « se débrouillent à merveille ». La vérité est souvent différente.
    Les personnes soignantes sont en proie à l’anxiété, au stress et à la dépression, particulièrement au cours de cette période car elles peuvent ressentir progressivement une perte d’identité. Le travail, les loisirs et la vie sociale qui les définissaient autrefois sont mis entre parenthèses. Le handicap ou la maladie a peut-être profondément modifié la relation entre la personne soignante et la personne dont elle s’occupe. D’autres relations peuvent être sous pression. La responsabilité de soignant peut dominer la vie d’une personne au point que celle-ci ne reconnait plus qui elle était auparavant. Il arrive que les besoins de la personne soignante soient négligés, puisque toute son attention et ses efforts se concentrent sur la personne dont elle s’occupe. Il y a alors un risque que des habitudes et des attitudes malsaines et insoutenables s’installent, et que les personnes soignantes assument une charge trop lourde.

  • 3. La phase d'acceptation

    La personne soignante finit par réaliser que sa situation ne changera pas si elle ne prend pas les choses en main. Durant cette phase, elle peut se tourner vers l’extérieur pour demander de l’aide afin de satisfaire ses propres besoins. Toutefois, elle est parfois tellement accaparée par son rôle de soignant qu’il lui est difficile de savoir par où commencer pour identifier ses propres besoins.
    Durant cette phase, la personne soignante cherche à prendre le contrôle plutôt que d’accepter ce qui lui arrive. Il peut y avoir un changement d’état d’esprit ou d’attitude à l’égard de la personne dont elle s’occupe. Elle développe également les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour appréhender la situation différemment, de manière réfléchie. A ce stade, elle a développé des connaissances, une expertise et des habitudes qui lui permettent de s'adapter à la situation.
    Il s’agit généralement d’une phase positive mais parfois, la relation entre la personne soignante et la personne soignée se traduit encore par une certaine co-dépendance qui n’est pas toujours saine. L’acquisition de connaissances et d'expertise peut amener certaines personnes soignantes à se sentir irremplaçables, et à penser que personne d’autre ne peut prodiguer efficacement les soins. Elles peuvent dès lors avoir des difficultés à accepter de l’aide. Il est également possible qu’à ce stade, les personnes soignantes en arrivent à regretter l’impact de leur rôle de soignant sur leur vie.

 > Retour

Recherche de produits

je soigne une personne incontinente

Témoignages

  • Elisabeth, 48
    Elisabeth, 48
    Bonjour, je m'appelle Elisabeth. Je vis avec ma maman de 72 ans dans une maison mitoyenne de ...  > En savoir plus
  • Marie, 41
    Marie, 41
    Je m’appelle Marie, je suis maman d’une fille de 15 ans qui souffre d’acidose tubulaire rénale depuis ...  > En savoir plus
  • Anne et Albert, 50
    Anne et Albert, 50
    Bonjour, je m’appelle Anne. J’ai 50 ans et je suis femme au foyer. Depuis quelques années, ...  > En savoir plus

Produits susceptibles de vous intéresser:

  • iD Pants
    iD Pants

    Sous-vêtements absorbants adaptés aux fuites urinaires moderées à sévères  > En savoir plus

  • iD Slip
    iD Slip

    Changes complets adaptés aux fuites urinaires moderées à sévères  > En savoir plus